Assurance emprunteur : la déclaration non-fumeur

Lorsque vous souscrivez une assurance emprunteur, vous devez renseigner plusieurs informations sur votre état de santé, et notamment sur votre qualité de fumeur ou non-fumeur. Explications.

La déclaration non-fumeur

La banque, le courtier ou l’assureur chez qui vous déciderez de souscrire votre contrat d’assurance emprunteur vous demandera très certainement de lui fournir une déclaration non-fumeur si vous ne consommez effectivement pas de tabac. Ce document peut être une fiche seule ou bien intégrée dans un questionnaire ou une déclaration d’état de santé.

Un test médical peut également vous être demandé, en plus de cette déclaration, généralement sous la forme d’un dosage de cotinine urinaire. L’assureur doit en effet vérifier que vous ne fumez jamais, et que vous n’augmentez donc pas votre risque de maladie, pour vous faire bénéficier d’un tarif d’assurance emprunteur plus avantageux.

Les conditions

Pour pouvoir signer une déclaration non-fumeur, vous devez ne jamais avoir fumé ou bien ne plus le faire depuis le temps défini par votre organisme d’assurance, en général il s’agit de 24 mois. De plus, votre arrêt ne doit pas avoir été motivé par la demande d’un médecin pour raisons de santé.

Si vous êtes un fumeur très occasionnel, vous ne pouvez pas remplir une déclaration non-fumeur. Pour le faire, vous devez donc vous abstenir de consommer tout produit contenant du tabac, même de façon exceptionnelle. La question des cigarettes électroniques se pose de plus en plus et chaque organisme y apporte une réponse différente. La plupart les considèrent cependant comme des cigarettes classiques, en dehors de liquides 0 mg.

Attention, si vous redevenez fumeur, vous devez prévenir votre compagnie d’assurance emprunteur. Au contraire, si en cours de contrat vous avez arrêté et que 24 mois ont passé, vous pouvez également le faire valoir à votre organisme.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour souscrire votre assurance emprunteur correctement.